Le succès inespéré de la COP 21, et celui un peu plus modéré de la COP 22, ont commencé à nous faire espérer une belle progression pour la transition énergétique. Plus récemment, hélas, la sortie des États-Unis des Accords de Paris, signés par Obama au terme de la COP 21, ont jeté un froid sur les efforts internationaux en faveur des énergies renouvelables. Où en sommes-nous aujourd’hui dans notre chemin vers une énergie 100% verte ? Quel avenir imaginer pour demain ?

2017 : l’année des grands changements énergétiques

Pour tous ceux qui prennent à cœur le sujet des énergies renouvelables, 2016 a été une bouffée d’espoir. La raison : il s’agit de la première année où les investissement dans les énergies vertes ont rattrapé les investissements dans les énergies fossiles. Déjà, 2017 est vue comme l’année de la prise de conscience du grand public autour de tout ce qui concerne les énergies renouvelables.

Selon le Forum économique mondial, plus connu pour son forum annuel de Davos, les énergies renouvelables entreraient véritablement dans leur âge d’or lorsque l’installation des panneaux solaire reviendra moins cher que l’investissement dans le gaz naturel, le charbon ou toute autre énergie fossile. Spoiler : cela commence déjà à être le cas.

En effet, à en croire certains rapports, les énergies éoliennes et solaires sont maintenant au même prix que le plupart des nouvelles installations d’énergies fossiles dans plus de 30 pays. Dans certains cas, elles seraient même plus abordables, sans même parler des économies engrangées sur le long terme. Si la baisse de prix des énergies solaire et éolienne continue sur cette lancée, il est maintenant admis que deux pays sur trois finiront par atteindre ce fameux point de parité avec le coût du réseau (“grid parity”) dans les années à venir. De quoi espérer une belle évolution pour nos énergies renouvelables.